Aller au contenu

Coûts des retards de paiement

Observatoire des délais de paiement: les retards ont coûté 16 milliards d'euros aux entreprises en 2014...


 

Quel dommage que l'Etat ne fasse pas respecter la loi. En dépit du durcissement des sanctions aux mauvais payeurs prévu par la loi Hamon du 17 mars 2014, les comportements indélicats des donneurs d'ordre continuent.

Certes, comme le précise le rapport de l'Observatoire des délais de paiement de la Banque de France dévoilé ce lundi, les délais de paiement ont baissé d'une journée en 2014 tant du côté clients que du côté fournisseurs. À 44 jours de chiffre d'affaires, les délais clients retrouvent leur niveau de 2012. Quant aux délais fournisseurs, ils se réduisent pour la huitième année consécutive à 50 jours d'achats. " Les délais de paiement poursuivent leur mouvement historique de baisse et atteignent leur point le plus bas depuis quinze ans ", constate l'Observatoire.

 

Les PME en première ligne

Mais la facture reste néanmoins salée. Très salée. Selon le rapport de l'Observatoire, un tiers des entreprises était concerné par un dépassement du seuil légal pour le règlement des factures, fixé à 60 jours par la loi de modernisation économique (LME) votée en 2008. Montant du dommage ? Il est estimé à 12 milliards d'euros, soit deux milliards de plus qu'entre 2013.

En établissant une différence en fonction de la taille des entreprises, L'Observatoire estime à 16 milliards d'euros le coût pour les PME, les premières victimes de ces mauvaises pratiques. Pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI), la facture est moins salée : 4 milliards d'euros. Selon l'Observatoire, c'est la construction, le secteur actuellement le plus en difficultés, qui est la principale victime des retards de paiement.

........

Lire la suite sur : http://www.latribune.fr/economie/france/combien-coutent-les-retards-de-paiement-555768.html